La cosmétique bio

Par l’utilisation de cosmétiques, que ce soit des produits de soin ou de maquillage, nous cherchons à nous embellir.Il est légitime de vouloir choisir en connaissance de cause des produits efficaces et sains pour notre peau, notre santé et l’environnement.Afin de comprendre ce que nous offrent les cosmétiques bio, il faut comprendre les pratiques d’usages dans l’industrie cosmétique conventionnelle.

Usages dans la cosmétique conventionnelle

Les cosmétiques conventionnels sont majoritairement composés d’ingrédients synthétiques. Le marketing mettra bien sûr en avant l’actif principal, qui peut être naturel, bio, parfois si rare qu’il semble participer à un soin d’exception. Hors les cosmétiques sont constitués d’un ou plusieurs principes actifs, mais également d’un excipient destiné à véhiculer les principes actifs, d’adjuvants et d’additifs ici issus de la chimie lourde.Pour l’industrie cosmétique, il est admis que c’est la dose qui fait le poison. Vous pouvez trouver dans vos soins des substances cancérigènes, des perturbateurs endocriniens, des neurotoxiques, des allergènes ou des substances irritantes.L’expression consacrée « agit sur les couches supérieures de l’épiderme » laisse penser que toutes ces substances ne vont pas pénétrer le derme. Hors on connait mal le taux d’absorption par la peau ainsi que la capacité de chaque produit chimique à demeurer stocké dans l’organisme. Par exemple, les sels d’aluminium se retrouvent dans les cancers du sein et les parabènes agissent comme perturbateur endocriniens.Chaque jour, en moyenne, une femme utilise 12 produits cosmétiques : tous ces produits chimiques mal évalués agissent finalement en synergie. L’exposition quotidienne d’une personne à des substances toxiques provoque un effet d’accumulation dans le corps : c’est « l’effet cocktail ».Il convient alors de lire la liste INCI, précieux outils au service des consommateurs. Les ingrédients y sont listés par ordre d’importance dans la composition, excepté pour les ingrédients présents à moins de 1%, qui peuvent apparaître selon la volonté du fabricant.

L’agriculture biologique

En agriculture bio, il n’y a pas d’utilisation d’OGM, d’engrais chimique ou de pesticides synthétiques dangereux pour la santé des hommes et de la planète. Ce mode d’agriculture est en opposition au système de production agricole chimique intensif.Choisir d’utiliser des cosmétiques bio, c’est soutenir cette agriculture qui protège les ressources naturelles et la biodiversité et c’est limiter notre contact avec des substances toxiques.

Quel est l’intérêt d’un cosmétique bio pour la peau?

Les besoins de votre peau sont l’hydratation et la nutrition : contrairement aux ingrédients issus de la pétrochimie, les matières premières végétales sont riches en substances particulièrement bénéfiques pour la santé de la peau : vitamines, acides gras essentiels, antioxydants, oligoélément, acides aminés, substances végétales secondaires…Les cosmétiques bio offrent une synergie d’ingrédients naturels ou d’origine naturelle mieux assimilés par la peau que les cosmétiques conventionnels.Si les formules des cosmétiques bio répondent de façon respectueuse aux besoins de la peau, un cosmétique bio ne veut néanmoins pas dire hypoallergénique: la richesse en substances actives des végétaux -notamment dans les huiles essentielles- peut induire une réaction chez les personnes qui y sont sensibles.

Qu’est- ce que la chimie verte ?

Les créateurs de cosmétiques bio ne peuvent pas non plus se passer de la chimie. La galénique doit être agréable à l’application, la formule doit être stable et bien se conserver pour nous faire bénéficier des bienfaits des végétaux.Il faut en effet de nombreux ingrédients différents pour concevoir un cosmétique.Les objectifs de la chimie verte, appelée aussi chimie durable ou écologique, sont d’éviter les pollutions et les contaminations, d’utiliser des matières premières renouvelables, d’améliorer l’efficacité énergétique et de maintenir la biodégradabilité.Par ces procédés (estérification, extraction aqueuse, distillation, macération, hydrolise, hydrogénation, condensation…), on obtient des substances aux propriétés adaptées pour des soins cosmétiques, autorisés en cosmétique bio.

Quelles différences entre un ingrédient naturel et un ingrédient d’origine naturelle?

Il y a grand intérêt pour le consommateur à différencier les ingrédients purement naturels des ingrédients d’origine naturelle.Les premiers (huiles, cires végétales, beurres végétaux) sont obtenus par un procédé physique : pression à froid, broyage, centrifugation… Les substances bénéfiques que les plantes peuvent nous offrir sont intactes et agissent en synergie pour le soin de notre peau.Les ingrédients d’origine naturelle ont étés transformés à partir des substances végétales, par un procédé de chimie verte, respectueux de l’environnement. Ces nouveaux ingrédients possèdent de nouvelles propriétés adaptées pour créer un soin agréable, efficace et facile à utiliser.Le rôle d’un ingrédient d’origine naturelle n’est pas de remplacer un ingrédient naturel. Certains organismes certificateurs limitent le taux d’ingrédients d’origine naturelle autorisé afin de favoriser la part d’ingrédients véritablement naturels, quand d’autres labels n’en garantissent aucune limite.

La cosmétique bio et les tests sur les animaux

Un cosmétique certifié bio ne signifie pas systématiquement cosmétique non testé sur les animaux.Pour vous assurer de l’absence de test, préférez les cosmétiques labellisés cruelty-free. Sachez que certaines petites marques peuvent être cruelty-free et ne pas être certifiées, vous pouvez contacter directement ces marques pour connaître leurs engagements.

La certification des cosmétiques bio

« Biologique » signifie issu de l’agriculture biologique : les éléments naturels tels que l’eau, les minéraux ou les ingrédients issus de la mer ou de la cueillette ne sont donc pas certifiables.Chaque organisme certificateur éditant un cahier des charges définissant les ingrédients et les procédés autorisés pour la fabrication de ses cosmétiques certifiés, il y a de fait des exigences différentes entre les labels.Peut-on inclure l’eau dans la part bio d’un cosmétique ? L’eau n’étant pas certifiable, elle ne peut entrer dans le calcul de la part bio. Certains organismes certificateurs autorisent néanmoins l’eau florale dans le calcul de la part bio. L’eau florale, obtenue lors de la distillation d’huiles essentielles à la vapeur, contient 0,5% d’huiles essentielles.Ci dessous des informations concernant les labels bio, vous pourrez ainsi choisir les cosmétiques qui répondent à vos attentes!

Les labels bio

Labels ECOCERT

ECOCERT est un organisme Français de contrôle et de certification qui délivre 2 labels : ECOCERT BIO et ECOCERT ECO.

  • Sont interdits : OGM, parabènes, phénoxyéthanol, nanoparticules, silicone, PEG, parfums et colorants de synthèse.
  • Dans les cosmétiques labellisés par ECOCERT, l’eau florale peut entrer dans le calcul du taux de produit bio.
  • IL n’y a pas de limitation quant à l’usage des ingrédients transformés d’origine naturelle.

logo-cosmetique-biologique-ecocertLabel Cosmétique biologique :

  • 95% minimum du total des ingrédients doivent être naturels, ou d’origine naturelle.
  • 95% des ingrédients végétaux doivent être issus de l’agriculture biologique.
  • 10% minimum du total des ingrédients doivent être issus de l’agriculture bio.                

logo-cosmetique-ecologique-ecocertLabel Cosmétique écologique :

  • 95% minimum du total des ingrédients doivent être naturels, ou d’origine naturelle.
  • 50% des ingrédients végétaux doivent être issus de l’agriculture biologique.
  • 5% minimum du total des ingrédients doivent être issus de l’agriculture bio.

Les produits finis ne sont pas testés sur les animaux, les labels ECOCERT ne sont donc pas garants de l’absence de test.www.ecocert.fr

Labels Cosmébio

Cosmébio est une association professionnelle de la cosmétique écologique et biologique. La charte Cosmébio répond au cahier des charges d’Ecocert.

  • Sont interdits : dérivés de pétrochimie, dérivés de plastique, ingrédients issus de la chimie lourde, silicones, parfums synthétique.
  • L’eau florale peut entrer dans le calcul du taux de produit bio.
  • Pas de limitation quant à l’usage des ingrédients d’origine naturelle.

Afficher l'image d'origineLabel Cosmébio :

  • 95% minimum d’ingrédients naturels, ou d’origine naturelle.
  • 95% minimum des ingrédients certifiables doivent être issus de l’agriculture biologique.
  •  Au minimum 10% du total des ingrédients doit être issu de l’agriculture biologique.
  • Produits de synthèse autorisés : maximum 5%.

Afficher l'image d'origineLabel Cosméco :

  • 95% minimum d’ingrédients naturels, ou d’origine naturelle.
  • Au minimum 50% des ingrédients certifiables doivent être issus de l’agriculture bio.
  • Au minimum 5% du total des ingrédients doit être issu de l’agriculture biologique.
  • Produits de synthèse autorisés : maximum 5%.

Les produits finis ne sont pas testés sur les animaux, les labels Cosmébio ne sont donc pas garants de l’absence de test.www.cosmebio.org

Afficher l'image d'origineNature & Progrès

Nature et Progrès est une association qui regroupe des producteurs agricoles, des fabricants cosmétiques, des consommateurs. Une priorité de N&P est le respect des équilibres naturels.Pour obtenir son label, les produits doivent respecter un cahier des charges très exigeant :

  • 100% des ingrédients sont bio.
  • La priorité est donnée aux ingrédients authentiquement naturels.
  • Restriction des composants chimiques grâce à une liste positive des matières naturelles chimiquement transformées autorisées.
  • Sont interdits : composés pétrochimiques, silicones, produits de synthèse.

www.natureetprogres.org

Afficher l'image d'origineSoil Association

La Soil Association est le principal organisme de certification bio anglais, il délivre 2 niveaux de certification.

  • La priorité est donnée aux ingrédients authentiquement naturels.
  • Sont interdits : parabènes, libérateurs de formaldéhydes, PEG, silicones, ammoniums quaternaires, nanoparticules, tensioactifs irritants cutanés, ingrédients issus de la pétrochimie, parfums et colorants de synthèse.

Soil Association Organic : le produit contient plus de 95% d’ingrédients issus de l’agriculture biologique.Soil Association made with XX% organic : le produit contient au minimum 70% et jusqu’à 95% d’ingrédients issus de l’agriculture biologique. Les ingrédients biologiques doivent être signalés dans la composition.www.soilassociation.org

Afficher l'image d'origineBDIH

La BDIH est une association allemande qui a défini un cahier des charges, élaboré par des professionnels de la filière cosmétique naturelle.

  • 95% des ingrédients végétaux pouvant être de qualité bio doivent l’être.
  • Liste positive d’ingrédients autorisés.
  • La priorité est donnée aux ingrédients authentiquement naturels.

www.kontrollierte-naturkosmetik.de

Afficher l'image d'origineNATRUE

NaTrue est un groupement de fabricants de produits naturels et biologiques et certifie les cosmétiques sous un label, qui possède trois niveaux d’exigence :Cosmétique biologique: le produit contient plus de 95% d’ingrédients issus de l’agriculture biologique. Cosmétique naturel avec ingrédients biologiques : le produit contient au minimum 70% et jusqu’à 95% d’ingrédients issus de l’agriculture biologique.Cosmétique naturel : La priorité est donnée aux ingrédients naturels, un taux est fixé pour chaque catégorie.www.natrue.org

Afficher l'image d'origineUSDA

L’USDA est le département de l’Agriculture des Etats-Unis. Les cosmétiques labellisés USDA respectent trois niveaux d’exigence de taux biologique.

  • Restriction des ingrédients autorisés grâce à une liste positive.
  • Aucune molécule ou substance synthétique.

100% Organic : 100 % des ingrédients sont issus de l’agriculture biologique.95% Organic : 95% des ingrédients sont issus de l’agriculture biologique.Organic Ingrédients : 70 % minimum d’ingrédients issus de l’agriculture biologique.www.ams.usda.gov

Cosmos-Standard

Les associations et organisme certificateurs Soil Association, BDIH, Cosmebio, Ecocert et ICEA ont créés conjointement le standard Cosmos. Parallèlement au label de l’organisme certificateur, sont apposées les indications Cosmos Organic ou Cosmos Natural, selon le niveau de certification, ceci visant une harmonisation européenne.Selon le type de cosmétique, 10% à 20% des ingrédients doivent être de qualité bio.https://www.cosmos-standard.org

 

Laisser un commentaire