Le zéro déchet, est-ce utile ?

Le zéro déchet : la définition

Une consommation zéro déchet est une approche globale d’optimisation visant à diminuer les déchets générés par la consommation des êtres humains.

Le terme « zéro » est purement rhétorique, il ne désigne pas une réalité atteignable mais un objectif virtuel ou un idéal. Il ne faut pas focaliser son attention sur ce mot en le prenant à la lettre.

Les déchets quant à eux désignent évidemment les éléments contingents produits d’une société de consommation humaine. Il n’est pas question ici des déchets organiques produits par les êtres vivants.

L’approche écologique

Le zéro déchet s’inscrit dans une démarche écologique et économique, les deux allant souvent de paire. Cette démarche est basée sur un principe d’optimisation. En effet il n’est pas question ici de tout supprimer dans la consommation courante car les hommes ont des besoins fondamentaux comme le besoin de se nourrir. Il s’agira alors dans ces cas d’adapter notre consommation par des pratiques vertueuses.

exemple :

Les sacs donnés en caisse sont en général jetables, une bonne pratique zéro déchet sera alors de venir en magasin avec un sac à dos, un caddie pour réaliser ses achats.

  • besoin : faire ses courses (besoin fondamental)
  • élément d’optimisation : transport
  • pratique courante : utiliser les sacs donnés ou vendus en caisse
  • solution zéro déchet : utiliser son sac à dos ou un caddie
  • avantage de la solution : diminution de la production de sacs jetables
  • inconvénients de la solution : nécessite de planifier ses courses et de penser à amener un moyen de les transporter ou bien d’avoir toujours sur soi un sac léger et pliable.

Ceci est une analyse très simple d’un cas très courant. La solution amène des avantages non négligeables mais aussi des inconvénients. Elle implique une façon de consommer beaucoup plus raisonnée et moins compulsive. Elle demande aussi de l’organisation en amont.

Imaginons un monde où les sacs jetables sont interdits en caisse. Le client serait alors obligé d’acheter un sac ou un caddie qu’il aurait peut-être déjà chez lui. Ou bien il reporterait alors sa venue en magasin, pas de chance… c’était sur son chemin… Il va devoir repasser par chez lui au préalable, perdant ainsi un peu de temps.

Cet exemple montre bien à quel point toute approche d’optimisation (le sac en caisse est aussi une solution d’optimisation en terme de temps mais pas d’un point de vue écologique) comporte des aspects positifs et des aspects négatifs.

Cependant il y a de réels enjeux écologiques et la démarche zéro déchet est une pratique vertueuse dans bien des domaines.

  1. Elle est économe en énergie
  2. Elle discipline et rend nos achats beaucoup plus réfléchis
  3. Elle peut avoir un impact avec un effet de levier

Les avantages du zéro déchet

Le zéro déchet s’attaque d’abord et surtout à la surconsommation. En effet c’est une approche de consommation qui combat l’absurde et demande donc de réfléchir sur les modalités pour atteindre les objectifs. C’est ainsi que l’optimisation fait appel à notre intelligence.

Bonne nouvelle donc ! Nous allons devenir plus intelligents.

le rejet de CO2

Les déchets sont incinérés, enfouis ou rejetés à la mer. L’incinération étant finalement le meilleur des cas. Cependant elle rejette dans l’atmosphère du CO2 en assez grande quantité. En France c’est l’équivalent de 2,3 millions de voitures par an alors que le parc de voitures est de l’ordre de 39 millions. Cela permet alors de voir que sur ce sujet la diminution des véhicules de transport est une priorité absolue.

Moins de déchets c’est aussi moins de production d’objets inutiles et donc moins de CO2 pour les produire et les transporter.

Il reste que l’enfouissement est à l’origine de bien d’autres problèmes notamment la contamination des nappes phréatiques. Le rejet en mer quant à lui est catastrophique pour le monde aquatique qui est ravagé par la pêche intensive et ces tonnes de déchets qui affectent de diverses manières la faune.

Un monde avec moins de déchet est donc un monde qui rejette moins de CO2 de façon mécanique et systématique. En revanche comme nous l’avons vu avec l’exemple du parc de voiture ce n’est pas sur ce sujet que le zéro déchet est le plus efficace. Il y aura surtout un impact fort sur la pollution lié à l’enfouissement et au rejet en mer.

 

Laisser un commentaire