Roger Olmos : illustrateur de talent et militant vegan

« Mon amour des animaux remonte à l’enfance. J’ai toujours ressenti un profond attachement pour eux et ce au point de devenir vegan. Je ne comprends pas comment des millions de personnes peuvent fermer leurs yeux et leurs cœurs devant tant de souffrance animale et je ne parle pas juste des chiens et des chats. Je ne supporte aucune forme de cruauté envers quelque espèce que ce soit. » Roger Olmos

 

Roger Olmos - Regard vers le passé

 

Sinpalabras : un conte moderne et « Sans paroles»

Le livre Sinpalabras, publié par Roger Olmos et la Fondation FAADA a pour but de sensibiliser les personnes de tous âges à la cause animale. Par le biais d’illustrations aux allures enfantines et quasi oniriques, Robert Olmos adresse un message des plus sérieux à ses lecteurs. Le message est le suivant : tous ensembles nous partageons la même planète, il est donc primordial d’apprendre à connaître, respecter et protéger les animaux.
Ce livre nous amène donc à reconsidérer les choix que nous faisons sans même y penser, il nous incite à réfléchir à tout ce que nous cache l’univers de la mode, de l’industrie alimentaire ou le monde des spectacles d’animaux.
Cet ouvrage destinés aux enfants petits et grands est, vous l’aurez compris à la limite du politiquement correct et sa fantaisie n’est qu’apparente.

Roger Olmos - Le Lait

Dans ses illustrations, Roger Olmos essaie de doter ses personnages d’expressions et d’attitudes explicites afin de délivrer un message clair, l’image doit se suffire à elle-même afin de mieux frapper les esprits.

Texture, densité, traitement de la lumière, attitude des personnages, tout est mis en œuvre pour donner vie à la scène sans même avoir besoin d’écrire un seul mot. En de rares occasions les illustrations sont accompagnées de textes courts et ironiques: « Mange ta viande ça te fera du bien », « Finis ton lait pour être grand et fort » …

Avec le titre « Sinpalabras » l’auteur joue aussi sur les mots puisque « sin palabras » signifie littéralement sans paroles, sans un mot et l’expression « quedarse sin palabras » signifie rester coi, ébahi, être sidéré, muet d’étonnement. N’est-ce pas justement le but poursuivi par l’auteur ? Nous déconcerter, nous laisser sans voix, alors qu’il n’a écrit pour ainsi dire aucun texte ?

Seule la force des images « a parlé ».

Les animaux-objets

Ce qui frappe dans l’œuvre de Roger Olmos, c’est le choix d’un univers coloré et enfantin pour dénoncer les violences faites aux animaux. L’univers de l’artiste est unique, les images semblent tout droit sorties d’un comics, mais la dénonciation d’une société déshumanisée qui exploite les animaux est au cœur de chaque illustration.
Car c’est d’un monde cruel dont il est question. Les hommes s’affairent autour des bêtes, ils sont petits (au propre et au figuré) et ils s’adonnent à la chasse, à l’exploitation éhontée des animaux … ils sont source de souffrance et de mort.
Ces œuvres simples en apparence suscitent en réalité beaucoup de réflexions.
On est loin de l’univers sombre d’une artiste comme Sue Coe et c’est dans un monde « vivant de couleurs » que se déroule le drame de souffrances bien réelles.

Roger Olmos - le lait, la viande, la chasse

A propos du livre Sinpalabras

« Je suis désolé si quelqu’un s’est senti offensé par le thème de ce livre, il n’est pas dans mes intentions de blesser qui que ce soit. J’ai pris soin de ne désigner personne et de ne pas dire aux gens ce qu’ils doivent faire ou ne pas faire. J’ai simplement voulu montrer ma vision des choses à partir de tout ce que j’ai vu ou appris tout au long de mon existence. De fait, si je désigne quelqu’un, je me désigne moi-même. Evidemment il y a beaucoup d’autres injustices dans le monde, mais dans ce livre j’ai voulu me centrer sur les animaux et non sur les humains. J’ai le plus grand respect pour tous et je comprends que l’on puisse avoir des habitudes. Il y a une autre chose que j’ai apprise, c’est que le changement ne doit pas être imposé, il doit venir de nous. C’est de cette façon que l’on parvient à susciter de la curiosité. Chercher à imposer ses idées par la force, c’est risquer de provoquer un rejet pur et simple.

Je dois dire aussi que tous les bénéfices de la vente du livre iront à la Fondation FAADA pour financer ses projets en faveur des animaux. (…) Merci à tous. » R. Olmos

 

Lettre d’une enfant de 12 ans à propos du livre Sinpalabras, ces quelques mots émouvants sont adressés à l’auteur :

 « Ce livre m’a beaucoup plu parce que je suis contre le mal que l’on peut faire aux animaux. J’ai décidé que quand je serai grande, quand j’aimerai les légumes, je deviendrai végétarienne et j’adopterai des animaux en danger. Je n’aurai pas un tigre (même si ça me plairait bien), ni un crocodile parce que leur place est dans la jungle et dans le désert, mais j’aurai des chiens qui auront été abandonnés et maltraités, et des chats qui ont faim.

Ce livre est très beau et très émouvant, les dessins sont très expressifs, peut-être trop pour des enfants de mon âge parce que quand j’étais dans la rue en train de le regarder, je me suis mise à pleurer alors que je suis plutôt dure à faire pleurer. J’espère que ce livre fera le tour du monde pour que les gens se rendent compte que les animaux sont faits pour être aimés et surtout pour être RESPECTES parce que ça ne plairait à personne qu’on fasse des expériences sur lui ou qu’on le maltraite comme on maltraite certains animaux, parce que les animaux sont aussi des êtres humains qui méritent le respect. » Judit

Lettre de Judit à Roger Olmos
Lettre de Judit à Roger Olmos

 

Devenir vegan, un changement à la portée de tous

C’est en regardant le film-documentaire Earthlings commenté par Joaquim Phoenix que Roger Olmos a senti quelque chose changer en lui. Un désir grandissant est né à partir de ce moment: devenir vegan tout d’abord, mais aussi faire partager au monde sa vision d’une humanité qui voue les animaux  à la souffrance et à la mort.

Cette prise de conscience n’est pas toujours facile, c’est la raison pour laquelle Roger Olmos a décidé de nous la faire partager tout simplement : en images.

Sources :

http://rogerolmos.blogspot.fr/

https://createpetproj.wordpress.com/tag/roger-olmos/

https://plus.google.com/114379202202436066990/posts

Un commentaire sur “Roger Olmos : illustrateur de talent et militant vegan

Laisser un commentaire