Le végétarisme n’est pas une religion

Le végétarisme

Le végétarisme consiste à ne pas manger des animaux tout simplement. Ce régime alimentaire repose donc sur l’idée que consommer de la chair animale est mauvaise d’une manière ou d’une autre.

Végétarisme Jésus Berger

Pourquoi devenir végétarien ?

On peut devenir végétarien pour de multiples raisons.

Pour une question d’éthique

La première raison qui pousse les végétariens à ne pas consommer de viande est tout simplement le refus de nuire au monde animal en mangeant une chair morte tirée d’un animal que l’on a tué dans ce but. L’homme n’est pas instinctivement un carnivore, oui vous avez bien lu, nous ne sommes pas carnivores. D’ailleurs un exemple frappant c’est l’attitude d’un jeune enfant face à un animal, est-ce qu’il se jettera à la poursuite de celui-ci dans le but de le manger en le voyant ? Certainement pas… Il pourra éventuellement le brutaliser mais plutôt dans une optique de découverte et d’expérience. Un carnivore comme le chat en revanche sera immédiatement en alerte et ses instincts de chasseur le mèneront à considérer à un moment ou à un autre l’autre animal (qui lui est inférieur en taille) comme une proie éventuelle.

Au fil des millénaires notre alimentation s’est diversifiée et nous avons consommé de la viande lorsque les autres moyens de nutrition étaient insuffisants. D’ailleurs il est remarquable de constater que l’Homme ne peut toujours pas consommer de la viande exclusivement crue. Il est obligé de la cuire si il veut la rendre plus digeste.

Notre société moderne occidentale est actuellement assez prospère pour éliminer la viande du menu de la population et revenir à un mode de nutrition, le végétarisme, plus en adéquation avec les valeurs morales qui siègent en France par exemple.

  • Refus de faire souffrir un être conscient
  • Refus de tuer un semblable (Homme, Mammifère et plus généralement les animaux)

A l’ignoble s’ajoute l’ignominie par le nombre effarant d’animaux tués tous les ans pour notre alimentation: 50 MILLIARDS. Si l’on ajoute à cela les diverses exactions commises sur ces animaux promis à une vie de misère dans des conditions d’élevage dignes des plus sombres moments de l’Humanité.

Pour une question de santé

La consommation de viande procure à l’organisme des briques organiques très intéressantes mais malheureusement ces bénéfices sont contrebalancés par beaucoup d’effets négatifs. Les risques de cancer du colon ou du rectum sont multipliés ainsi que les risques d’incidents cardiovasculaires.

Quand bien même vous ne seriez pas convaincus par l’absolue nécessité de stopper le massacre de MILLIARDS d’êtres vivants, il est tout de même recommandé de ne pas manger de la viande tous les jours ou pire à chaque repas.

Le végétarisme permet de consommer plus de fibres et moins de graisses.

Pour une question de religion

L’hindouisme propose à ses adeptes de devenir végétarien. Cette position rejoint celle concernant l’éthique.

Est-ce une religion ?

La réponse est Non ! Evidemment… Les végétariens ne suivent pas des instructions divines particulières. Il peut suivre cependant une loi des 10 commandements. Tu ne tueras  pas. Le végétarisme est une question d’éthique, de valeur. Une idée qui nous unit avec le monde animal tel qu’il se présente sur notre Terre. L’Homme n’est pas un carnivore et peut vivre sans tuer et exploiter les animaux… Pourquoi se priver de ce luxe économique ?

Il est temps de cesser le massacre et nous vous invitons à commencer dès aujourd’hui un régime végétarien ou végétalien pour que petit à petit l’Homme ne soit plus coupable d’autant de souffrance.

Un commentaire sur “Le végétarisme n’est pas une religion

  1. OxiC says:


    Je pense aussi qu’il y a une grosse valeur écologique/environnementale (qui peut rejoindre l’éthique), c’est peut-être même la première raison qui pousse certain(e)s à le devenir : économiser les ressources, arrêter la pollution. Chez mes proches, c’est la première source de changement d’alimentation car pour eux, les animaux sont toujours considérés comme étant différents des humains, et les animaux entre-eux également (par leurs stades d’évolution). Oui, des végétariens(liens) spécialistes, ça existe.

    Outre cela, il faut tout de même rester lucide : même si l’on ne consomme pas de viande, les produits tels que les œufs, le lait occasionnent bien des morts (sauf si vous élevez vos poulettes sur votre balcon et votre vache dans votre patio… ce dont je doute).

    Après, dire que les végétariens le sont, je ne l’ai jamais entendu (personnellement) ou même lu sur internet. C’est parfois (à la grande extrême) considéré comme une extravagance ou un côté un peu rebelle, mais bon… sans plus. Par contre, le véganisme, oui. Et c’est souvent ce mode de vie, de pensé, d’action qui est pointée du doigt et accusé comme étant une religion.

Laisser un commentaire